• La technologie
  • Équipement électrique
  • Autres
  • industrie-des-matériaux
  • Politique de confidentialité
  • À propos de nous
  • Nous contacter
Emplacement: Accueil / La technologie / L'éthique de l'IA pour les enfants: indigènes numériques sur la façon de protéger les générations futures

L'éthique de l'IA pour les enfants: indigènes numériques sur la façon de protéger les générations futures

Plateforme de services à guichet unique |
268

Les enfants et les jeunes grandissent à une époque de plus en plus numérique, où la technologie imprègne tous les aspects de leur vie.Des jouets robotiques et des médias sociaux à la classe et à la maison, l'intelligence artificielle (IA) est une partie omniprésente de la vie quotidienne.Il est donc essentiel que les directives éthiques les protègent et s'assurent qu'ils obtiennent le meilleur de cette technologie émergente.

La génération Z, qui a grandi avec l'IA, est uniquement placée pour offrir un aperçu des problèmes potentiels de l'IA destinés aux enfants et aider à créer des directives de gouvernance.Dans cet esprit, le Forum économique mondial a créé le Conseil de la jeunesse de l'IA, un groupe mondial diversifié comprenant des jeunes intéressés par l'IA.

Les membres font partie de la communauté du projet Generation AI et ont été au cœur de la création de la boîte à outils de l'intelligence artificielle pour les enfants, publiée le 29 mars 2022.Le Conseil des jeunes de l'IA est conçu pour réunir les jeunes de 14 à 21 ans dans le monde pour discuter de l'éthique et de la gouvernance de l'IA.

Élevé à une époque définie par Internet

Angelica Sirotin

Né entre 1996 et 2012, la génération Z est reconnue comme la génération native numérique.Nous avons été élevés à une époque définie par Internet, un temps caractérisé par une numérisation massive: les réseaux sociaux ont été lancés, de nouvelles technologies ont été créées et l'IA a commencé ses débuts croisés.

En conséquence, Gen Z a évolué aux côtés de la technologie, ce qui a eu un impact sur notre enfance dans plusieurs dimensions.Avec les médias sociaux, nos méthodes d'interaction ont changé.Connectivité instantanée traduit par passer du temps avec des amis 24/7.Nous avons facilement absorbé les nouvelles tendances technologiques, et notre éducation a été augmentée par l'intégration de nouveaux logiciels.

De même, né entre 2013-2024, Generation Alpha, la première vraie génération indigène de l'IA, connaît les effets de l'IA en ce moment.Les enfants interagissent de manière transparente avec les chatbots IA et les jouets intelligents, l'utilisation des appareils IoT est une seconde nature, et ils sont habitués à l'accès à l'information en temps réel.Les effets de l'IA sur l'enfance sont évidents: cela fait que les enfants ont envie d'expériences optimisées et d'hyper-connectivité, que ce soit à la maison, à l'école ou avec des amis.

Apprenez des expériences de ma génération

Jianyu Gao, Columbia University, BS in Computer Science, USA

J'ai été élevé sur un Internet non réglementé avec un minimum d'alphabétisation en matière d'intimité et de sécurité, et les adultes autour de moi ne savaient pas comment m'éduquer pour me protéger parce qu'ils étaient tout aussi ignorants que moi.Je suis resté hors de danger parce que je savais ce que je faisais - j'ai eu de la chance, mais trop d'autres enfants n'étaient pas.Internet nous a donné l'occasion de nous connecter avec des gens du monde entier qui seraient autrement hors de portée, mais ont également exposé les enfants à un contenu troublant, à des idéologies nocives, à des communautés de lavage de cerveau et à des cercles sociaux, des cyberbullies et des harceleurs en ligne, des prédateurs ou d'autres dangereuxÉléments qui pourraient ne pas avoir eu accès à eux dans la vraie vie.

Alors que nous passons à un monde post-pandémique qui non seulement vit avec Internet mais vit sur Internet, je réfléchis à mon enfance en tant que fille avec un ordinateur portable avec des inquiétudes pour l'avenir, mais aussi avec la résolution de faire mieux pour les jeunesqui grandira avec l'IA.Si nous nous attendons à ce que l'IA soit tout aussi humaine que nous, alors nous devons apprendre des expériences de ma génération en grandissant avec des technologies telles que Internet et se préparer à la perspective que l'IA n'apprendra pas toujours des meilleurs d'entre nous.

AI ethics for children: digital natives on how to protect future generations

La personnalisation sera la clé de la croissance

Guido Putignano, baccalauréat en génie et génie biomédical, Politecnico di Milano

L'une des premières fois où je suis entré en contact avec la technologie, c'est quand j'avais 12 ans.Je suis allé à la boutique et j'ai vu des objets étranges qui pourraient vous faire entrer dans d'autres dimensions.À cette époque, ces appareils étaient une distraction d'une heure après mes devoirs du soir.Dès le début, je me souviens que la technologie est nocive pour moi.J'ai perdu plusieurs jours à regarder des vidéos sans être intentionnelle sur ce que j'apprenais.Quand j'ai eu 16 ans, j'ai commencé à utiliser ces appareils de manière proactive.J'ai commencé à faire fonctionner ces appareils pour moi, plutôt que le contraire.

Je pense que la meilleure façon de prédire l'avenir est de le créer vous-même.Je suis optimiste, et je pense que la personnalisation et la connectivité à grande vitesse rendront quelque chose de bien meilleur qu'aujourd'hui.Dans ce cas, les systèmes d'IA passent des objets à des sujets.Un exemple est dans les domaines de l'éducation et des soins de santé.Imaginez à quel point il serait génial d'avoir un système d'IA qui pourrait vous aider à personnaliser de nombreuses parties de votre vie et à être au centre de votre croissance.Ce système pourrait suivre des milliers de paramètres, faisant des prédictions étonnamment précises de votre futur moi.Ces opportunités seront une réalité à l'avenir.

Activer un accès numérique plus élevé

Joy Fakude, Université de Johannesburg, Afrique du Sud

Personnellement, en grandissant en Afrique du Sud, la technologie n'avait pas un impact aussi important dans ma vie parce que je n'y avais pas accès.Le plus proche que je suis arrivé à un ordinateur portable était un ordinateur portable jouet où je pratiquais des questions en mathématiques, la construction de phrases en anglais et joué à des jeux.Ensuite, j'ai progressé vers mon premier téléphone portable - un Blackberry que je pensais être la chose la plus cool sur la planète Terre.J'ai ensuite eu accès à Internet et aux médias sociaux, mais l'accès au WiFi est devenu un problème grave et malheureusement, c'est la réalité pour beaucoup de jeunes sud-africains aujourd'hui.

Ne pas avoir accès aux données - peu importe les téléphones intelligents ou les ordinateurs portables - dans un monde qui accélère dans une ère numérique, de nombreux adolescents sud-africains sont laissés pour compte ne sachant même pas ce qu'est une IA ou ce qu'est une empreinte numérique, ou même ne pas savoir comment"Protégez vos données".Ma plus grande préoccupation pour les générations futures de Sud-Africains est que les développements rapides des technologies de l'IA les laissent coincés dans la boue.Qu'ils ne sont pas enseignés et parce qu'ils ne sont pas enseignés ne peuvent pas s'adapter et, selon la théorie de l'évolution de Darwin, ne survivent pas.

Formez des connexions en ligne authentiques

Grace Knickrehm, USA

Né en 2003, mon enfance était située sur la phase de transition des disquettes et des téléphones à mûres aux puissances de médias sociaux et aux services de streaming.La majeure partie de mon interaction précoce avec la technologie était limitée à ma caméra Sony et à Nintendo S4.À l'âge de 11 ans, j'ai cédé à la pression des pairs et créé un compte Instagram.Alors que je réfléchissais à l'utilisation de ma nouvelle plate-forme, il semblait naturel de présenter la version de moi-même qui correspondait à mes intérêts actuels.J'ai utilisé le profil «Gracie Dancer» pour effectuer des routines de danse auto-chorégraphiées ou rave sur mes nouvelles chaussures de robinet."Gracie Singer" était l'endroit où j'ai publié toutes mes couvertures hors quais des dernières chansons pop.

Mais ce qui était en surface, une recherche apparemment inoffensive d'un sentiment de communauté a commencé à m'affecter d'une manière à laquelle je ne m'attendais pas.Au fur et à mesure que mes intérêts ont évolué, je sentais que j'avais tort de vouloir essayer différentes choses.L'incertitude de ne pas savoir qui il y avait derrière l'écran m'a fait sentir comme si j'étais constamment surveillé et jugé.J'ai commencé à craindre les erreurs à une époque de ma vie où ils auraient dû être les plus accueillis.

Alors que la technologie a un potentiel indéniable, je crains que la génération à venir d'enfants grandisse dans une société où nous sommes compris par d'autres uniquement par le biais de nos personnages Internet.De véritables relations, intérêts et activités viendront en deuxième position pour maintenir l'illusion de la perfection, ce qui signifie si souvent la conformité.

Agissez pour minimiser les risques

Ecem Yilmazhaliloglu from Turkey, studying at Stanford University

En tant que dernière génération à apprendre à naviguer dans les anciennes unités du système dans les cours d'ordinateur à l'école et la première génération à grandir en ayant un profil Facebook, j'appartiens à ce que je voudrais appeler la «génération de transition».Comme les nouvelles technologies - médias sociaux, écrans tactiles, systèmes de stockage cloud et IA - ont rapidement fait leur chemin dans notre monde et nos maisons, nous avons appris à nous adapter et à expérimenter les essais et les erreurs, car il n'y avait pas de génération précédente pour nous montrer leCordes.

Quand j'ai obtenu mon premier ordinateur et ouvert mon premier profil de médias sociaux à huit ans, pour jouer à des jeux en ligne avec mes amis de l'école, aucun de nous n'a pensé aux conséquences de nos actions.Commencer à s'engager dans ces technologies avec les intentions les plus pures, dans notre tentative de satisfaire le besoin humain de base de socialiser, de nous connecter, nous nous sommes rendus vulnérables aux dangers qui se sont cachés dans les ombres de la technologie.Le monde a depuis réalisé son erreur de non préparée contre ces dangers, mais beaucoup d'entre nous étaient déjà devenus victimes de la pêche au chat, du piratage et même de la traque.

Alors que la technologie nous offrait de nombreux avantages, il y avait toujours des quantités de risque égales impliquées.Après avoir appris cela au cours de la dernière décennie, les adultes et les enfants, il est de notre responsabilité de fournir des conseils, de protéger les générations suivantes et d'aider à naviguer dans ces technologies de manière responsable et pour le bien de tous.C'est notre travail de prendre des mesures pour minimiser les risques et maximiser les avantages, et fournir la sagesse et le soutien nécessaires, ce que nous, la «génération de transition», manquons.

Exploiter l'IA de manière responsable

Kathleen Esfahany, Computer Science & Neurology, MIT, USA

Je suis né en 2000 pour deux informaticiens.Bien que l'innovation technologique ait radicalement changé ma vie chaque année qui passe, le passage dans un monde rempli de technologie était entièrement naturel pour moi.Le phénomène de la croissance miroir a aidé à cimenter mon identité en tant que natif numérique: pendant une grande partie de mon enfance, chaque étape de mon propre développement cognitif a été reflétée par des progrès technologiques et une immersion approfondie de la technologie en tant qu'outil éducatif et social.

À mesure que ma curiosité pour le monde grandissait, les nouvelles en ligne et les médias sociaux ont proliféré, ce qui m'a permis de suivre des événements et de me connecter avec d'autres à travers le monde.Je peux également remercier mes parents, qui ont utilisé leur expertise sur les ordinateurs pour m'aider à comprendre les appareils apparemment magiques autour de moi, me permettant de réfléchir à la façon d'utiliser la technologie à mes propres fins et à créer la technologie de moi.

Les jeunes d'aujourd'hui grandissent avec des avancées rapides dans l'IA.Déjà, nous voyons comment l'efficacité et la personnalisation sans précédent de la technologie alimentée par l'IA peuvent élever la capacité des jeunes d'aujourd'hui à apprendre, à former des relations personnelles et à créer une joie.Pour l'optimiser pour la sécurité des enfants et le bien-être émotionnel, je pense qu'il est essentiel que la technologie alimentée par l'IA soit conçue afin qu'elle puisse répondre aux divers besoins et capacités trouvés tout au long du développement infantile.J'espère que la combinaison d'une technologie bien conçue pour les jeunes et des programmes éducatives sur l'IA autonomisera et inspirera les jeunes d'aujourd'hui à exploiter l'IA de manière responsable pour donner vie à leurs visions pour l'avenir.