• La technologie
  • Équipement électrique
  • Autres
  • industrie-des-matériaux
  • Politique de confidentialité
  • À propos de nous
  • Nous contacter
Emplacement: Accueil / La technologie / Le président demande à la police de garantir des services "sans tracas"

Le président demande à la police de garantir des services "sans tracas"

Plateforme de services à guichet unique |
406

Le président M Abdul Hamid a demandé mardi au personnel de police de veiller à ce qu'aucun demandeur de service ne soit harcelé de toute façon, car il s'adressait virtuellement à une cérémonie marquant "la semaine de la police 2022" depuis Bangabhaban.

"Lorsque les gens ordinaires sont en proie à des ennuis, ils viennent vous voir pour obtenir des services juridiques. Vous écouterez très attentivement leurs problèmes et leurs griefs et n'hésiterez jamais à leur fournir (aux personnes lésées) des services juridiques sincèrement", a-t-il déclaré.

La semaine de la police 2022, lancée le 23 janvier, est célébrée sur le thème de base "Police qualifiée, pays prospère, Bangladesh de Bangabandhu".

Le président a ajouté : "Vous serez aux côtés du peuple en tant qu'"amis". Soyez des policiers humains et assumez vos responsabilités en fournissant des services au peuple et en gagnant sa confiance pour devenir une véritable force."

Le chef de l'État a appelé les forces de police à travailler pour le bien-être du pays et de son peuple avec patriotisme, honnêteté et dévouement, imprégnés de l'esprit de la Grande Guerre de libération.

Notant que le gouvernement s'efforce de faire de la police du Bangladesh une force utile dans un pays moderne et développé, il a déclaré qu'avec la diffusion des technologies de l'information (TI), l'accès aux services de police a également été facilité.

« D'ailleurs, de nouvelles unités ont déjà été formées pour offrir un temps digne des services de police. En conséquence, les activités policières seront plus dynamiques et les gens obtiendront facilement de meilleurs services de police », a-t-il espéré.

Le président a insisté sur une plus grande implication des gens dans la police de proximité et a battu la police en mentionnant qu'il n'était pas possible pour la police seule d'éliminer le crime de la société.

"Vous devez faire des efforts sincères pour faire de la police bangladaise une "police respectueuse des gens et une police humaine", a-t-il catégoriquement déclaré.

Mentionnant que le gouvernement en place s'efforce de faire du Bangladesh un pays développé d'ici 2041, le président Hamid a déclaré que le pays avait déjà fait de grands progrès dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).

Le président a déclaré que la police doit aller de l'avant pour relever

les défis d'un Bangladesh développé et prospère grâce à la recherche, à l'innovation et à l'adoption des dernières technologies.

"La police du Bangladesh doit être la plus riche en nouvelles recherches et innovations. Je pense qu'il est très important que la police du Bangladesh soit un laboratoire d'idées pour cela", a-t-il ajouté.

Dans le monde d'aujourd'hui où la technologie évolue, la cybercriminalité est en plein essor à l'aide de réseaux nationaux, régionaux et internationaux et de diverses applications, entre autres délits, a observé le président, déclarant : "nous devons accroître la capacité de la police à faire face à la cybercriminalité et créer un une main-d'œuvre riche, formée et qualifiée avec une technologie de l'information moderne.

Abdul Hamid a déclaré que les membres de la police devaient être équipés des dernières technologies pour s'adapter aux défis futurs.

La lutte contre le militantisme est l'une des principales réalisations de la police bangladaise, a-t-il déclaré, ajoutant que les gens doivent être impliqués dans la prévention du militantisme en sensibilisant massivement à son encontre.

Qualifiant l'abus de drogues de trouble social majeur où une partie de la jeunesse du pays serait impliquée dans des crimes liés à la drogue avec l'aide d'employés peu scrupuleux de divers départements gouvernementaux, y compris la police, Hamid a déclaré que la police devait être plus proactive et active à cet égard. avec la politique de « tolérance zéro ».

Le président a déclaré que la police du Bangladesh a donné un brillant exemple de service au peuple en tant que combattant de première ligne dans la pandémie mondiale de COVID-19.

Il a également prié pour la paix éternelle des âmes décédées de tous les policiers intrépides qui ont sacrifié leur vie pour le service, la sûreté et la sécurité du peuple du pays.

Le ministre de l'Intérieur Asaduzzaman Khan Kamal, le secrétaire principal de la Division de la sécurité publique du ministère de l'Intérieur, Md Akhter Hossain, l'inspecteur général de la police (IGP), le Dr Benazir Ahmed et de hauts responsables de la police étaient également présents à l'occasion.

Source : BSS