• La technologie
  • Équipement électrique
  • Autres
  • industrie-des-matériaux
  • Politique de confidentialité
  • À propos de nous
  • Nous contacter
Emplacement: Accueil / La technologie / Red Hat Linux 9 – Premier regard au monde sur Shrike – OSnews

Red Hat Linux 9 – Premier regard au monde sur Shrike – OSnews

Plateforme de services à guichet unique |
457

j'ai installé

RedHat Linux 9

(Shrike) pour voir ce qui a changé entre elle et la version majeure précédente de Red Hat (8.0). L'article présente des captures d'écran d'installation et bien sûr des captures d'écran post-installation montrant Bluecurve dans Gnome et KDE (plus de photos

ici

), expérience utilisateur et discussion pour savoir si vous devez ou non mettre à niveau.

La première chose que vous remarquerez est que Red Hat a décidé de s'éloigner de la numérotation xx de ses produits. Maintenant, ils sont passés directement de Red Hat 8.0 à Red Hat Linux 9 mettant fin aux versions 7.1,7.2,7.3,8.0 d'autrefois, bien sûr, il y avait une bêta 8.1 appelée Phoebe mais c'était tout ce que c'était, une bêta.

Les CD disponibles en téléchargement sont désormais 6 au total, soit un de plus que la dernière version majeure ; Cependant, la plupart d'entre nous s'en sortiront en téléchargeant uniquement les 3 premiers CD, afin d'installer et de configurer Red Hat Linux 9 (les trois derniers sont des CD source).

Pour ceux d'entre vous qui sont impatients, je répondrai immédiatement à deux questions. Il n'y a pas de natif

prise en charge mp3

inclus; vous devrez régler cela vous-même si vous voulez lire des mp3 et pour les amateurs de DVD, le merveilleux

Xine

n'est pas inclus, vous devrez le télécharger et l'installer vous-même. J'explique comment ajouter les deux dans la partie III de cet article.

L'installation s'est très bien passée, sans aucun problème. C'était aussi propre et aussi simple que l'installation de Red Hat Linux 8.0, sauf que maintenant vous avez la possibilité de « mettre à niveau » n'importe quelle version précédente de Red Hat Linux installée sur votre ordinateur. Si vous optez pour cette voie, assurez-vous de lire les notes de version pour plus d'informations sur l'impact que cela peut avoir sur votre installation Linux. J'ai choisi de faire une nouvelle installation et j'ai complètement effacé le système d'exploitation précédent. Le matériel que j'ai utilisé était un tout nouveau Dell Latitude D600. L'installation a très bien fonctionné sur ce nouveau matériel, ce qui était un gros plus, car Red Hat Linux 8.0 s'est étouffé lors du premier redémarrage après l'installation sur la même machine (le désormais « ancien » noyau par défaut de Red Hat Linux 8.0 ne savait probablement pas comment gérer les contrôleurs chipset/ide et a effectué un verrouillage matériel après GRUB).

J'ai dû configurer manuellement X pour lui dire que mon moniteur était un panneau d'affichage pour ordinateur portable (pourquoi Red Hat Linux ne peut-il pas détecter les écrans LCD ?). Après l'installation, il a démarré pour la première fois et tout avait l'air bien. J'ai remarqué que CUPS était chargé par défaut au démarrage (je n'ai pas d'imprimante) et une référence à 3 clés de cryptographie HSA également. Le firstboot exécute une courte expérience prête à l'emploi (c'est ce qu'on appelle firstboot) qui demande à l'utilisateur de saisir quelques détails et de tester le son, etc. Une fois cela fait, un écran de connexion plus joli que celui inclus avec Red Hat Linux 8.0 s'affiche.

Alors en quoi est-ce différent ? Eh bien, pour commencer (jeu de mots), le menu Démarrer est maintenant bien mieux organisé que le désordre gonflé et maladroit de Red Hat Linux 8.0. Il est maintenant clairement présenté et il y a même un raccourci pratique "documents récents" appelé "ouvrir récent" dans le menu. Rien de nouveau pour les utilisateurs de Windows mais c'est agréable de le voir enfin dans Red Hat Linux. Encore une fois, Gnome est le DE par défaut et Bluecurve est le thème par défaut, donc dans l'ensemble, il ressemble remarquablement à Red Hat Linux 8.0. Les notes de version font référence à la prise en charge Bluetooth incluse (bibliothèques bluez et programmes utilitaires) dans cette version, mais comme je n'ai pas de Bluetooth sur cette machine, je ne peux pas tester cette fonctionnalité. Dans les notes de version, il était également fait mention d'aucun pilote matériel 3D (actuel) pour les utilisateurs de NVIDIA. C'est nul car si vous souhaitez utiliser votre installation Red Hat Linux pour les jeux, vous devrez alors configurer et compiler les pilotes source NVIDIA pour CHAQUE version du noyau pour Red Hat Linux 9.0 en commençant par celui qui est inclus. Oh, et au fait, c'est 2.4.20-6.

Quoi de neuf? Vous remarquerez assez rapidement que le curseur de la souris a subi quelques modifications de code ; en fait, il s'appelle « Xcursor » et il contient de nouvelles fonctionnalités groovy anticrénelées et alpha mélangées (translucidité) incluses pour lui donner un aspect « cool » en attendant l'installation de certains RPM. Ceux d'entre vous qui ont eu des problèmes avec Red Hat Linux 8.0 ne s'installant pas sur votre vidéo intégrée Intel i845, i852, i855 et i865 seront heureux de noter que cela a été retravaillé donc, espérons-le, même avec une limitation du bios de 1 Mo sur votre carte vidéo, vous Vous obtiendrez Red Hat Linux 9 Linux à installer et disposerez également d'un mode graphique. J'ai inséré un CD-R vierge afin de lancer xcdroast pour graver ces captures d'écran sur cette machine, et j'ai été agréablement surpris de voir que Gnome a désormais intégré un support de gravure de CD (limité) dans Nautilus. Et ça a marché aussi ! Cependant, une fois que j'ai installé plus tard Xcdroast, il semble que j'aie perdu cette capacité. Eh bien, ce n'était qu'une installation de test de toute façon.

Mozilla version 1.2.1 est le navigateur Web par défaut et c'est une bonne chose pour nous, les amoureux de Mozilla. Vous remarquerez qu'il n'y a pas de plug-ins chargés dans Mozilla, donc pour la lecture RealAudio, Shockwave ou Java, vous devrez obtenir les plug-ins vous-même et les installer. OpenOffice est également inclus (version 1.0.2) mais les jolies polices Microsoft disponibles gratuitement ne sont malheureusement pas installées, c'est donc une autre chose que vous devrez configurer vous-même si vous le souhaitez.

Pour ceux d'entre vous qui utilisent KDE, vous serez heureux de noter qu'il s'agit maintenant de la version 3.1-4 et qui vous permet d'utiliser le thème Keramik inclus. Ok, maintenant que nous avons fini d'installer Red Hat 9, voyons à quoi cela ressemble.

Les nouveaux utilisateurs de Linux devraient envisager d'opter pour l'installation complète (Tout) pour avoir accès à une multitude de logiciels préinstallés - l'installation prend plus de temps, mais vous avez ensuite accès à tous les outils et logiciels sur les trois premiers CD. Utiliser le choix par défaut dans le menu d'installation ne vous donne pas tout (comme KDE et ses applications associées et les applications serveur/outils d'administration de Red Hat) mais fournit toujours suffisamment pour travailler/jouer/expérimenter. Je vais essayer de résumer une partie de ce qui est inclus dans l'installation complète ci-dessous, mais je ne listerai pas toutes les applications car cela ne sert à rien. Vous pouvez toujours ajouter ou supprimer des applications ultérieurement dans le gestionnaire de packages. Gardez à l'esprit, cependant, que l'installation maximale ne fournit pas tout ce que vous vous attendez à trouver en standard sur une machine Windows XP. En effet, vous remarquerez que le multimédia fait défaut et que d'autres fonctionnalités foisonnent qui peuvent ou non vous convenir.

Navigateurs Web inclus :

Mozilla 1.21 est le navigateur par défaut de Red Hat Linux 9, et c'est un très bon navigateur selon tous les standards, avec la navigation par onglets et la prise en charge du blocage des fenêtres contextuelles parmi ses fonctionnalités. Malheureusement, le navigateur inclus n'a pas de plug-ins tels que Java Virtual Machine/ShockWave/RealPlayer installé et cela signifie que l'utilisateur final devra configurer ces plug-ins, facile à faire sous Windows mais pénible sous Linux .

Le navigateur Web Konqueror (3.1-12) est également inclus (KDE) et c'est un bon navigateur pour tous les comptes. J'utilise moi-même Mozilla donc je ne peux pas vraiment commenter, mais il souffre aussi du manque de plug-ins inclus.

Le Galeon basé sur Gnome est également inclus, et comme ci-dessus avec Konqueror, il possède de nombreuses fonctionnalités intéressantes et a son propre public. En fait, j'aime la façon dont il gère les barres de recherche Google, une intégration très soignée avec le navigateur. La version incluse de Galeon pour ceux qui s'en soucient est la 1.2.7.

Les trois navigateurs inclus ci-dessus devraient convenir à l'utilisateur moyen et même avancé, et comme Mozilla est le navigateur par défaut, la plupart des utilisateurs finiront par l'utiliser. Malheureusement, je ne sais pas si la version incluse de Mozilla (1.21) est aussi stable ou sans bogue (notez que la version actuelle est 1.3) donc mon conseil pour les personnes qui ont l'intention d'utiliser Mozilla : veuillez mettre à niveau vers la dernière version stable et comme Par conséquent, vous constaterez que les plug-ins sont beaucoup plus faciles à installer.

Messagerie instantannée

Les clients de messagerie instantanée sont à la mode, et Red Hat Linux 9 en fournit suffisamment pour satisfaire, donc rien à redire ici.

Choisissez parmi GAIM, qui est compatible avec MSN Messenger comme je le décris ci-dessous, (et de nombreux autres protocoles que je ne connais pas) ou LICQ.

Applications bureautiques

OpenOffice est bien sûr inclus comme il l'était dans Red Hat Linux 8.0, sauf que cette fois c'est une version ultérieure et vous remarquerez qu'il a une icône de saisie semi-automatique qui apparaît, similaire à l'icône 'clippy' si aimée/détestée dans Microsoft Office.

Un package complet qui est superbe, qui manque de polices TrueType mais qui est facilement réparable. Il n'a toujours pas d'équivalent client de messagerie de type Outlook, ce qui est dommage pour les basculeurs Windows vers Linux, cependant Evolution est une très bonne application de messagerie.

Je n'utilise pas Linux comme système d'exploitation d'entreprise (la société pour laquelle je travaille utilise Microsoft Windows 2000), mais Red Hat 9 dans sa forme actuelle ferait à peu près tout ce que j'ai à faire en termes de gestion du courrier, de création de documents, de vérification Feuilles de calcul Microsoft Excel et affichage ou création de présentations, mais peut-être pas aussi facilement ou élégamment que les équivalents Microsoft Office auxquels je suis habitué.

Mon seul reproche avec OpenOffice est qu'il a un retard gênant lors du chargement d'un module même sur un ordinateur très rapide et actuel. L'ouverture de Microsoft Word sous Windows XP sur le même système est instantanée par rapport à OpenOffice Writer. Je suppose qu'il reste encore du travail à faire dans ce département car c'était la même chose dans Red Hat 8.0, donc j'espère que cela pourra s'améliorer avec le temps. Une fois chargé, tout va bien, mais si vous êtes pressé de lire quelque chose dans OpenOffice, le délai peut être fastidieux.

J'ai exécuté cet article entier plus d'une fois via OpenOffice Writer (qui est l'équivalent de Microsoft Word) et il a très bien géré cela. Le correcteur orthographique a également été mis à l'épreuve, donc si vous repérez des erreurs, vous savez où les blâmer. (NDLR : cet article était absolument truffé de fautes d'orthographe et de ponctuation quand je l'ai reçu, sérieusement)

Applications multimédias

C'est le seul domaine qui me manque à Red Hat 9, en particulier la lecture ou l'écoute de MP3 ou la visualisation/lecture de DVD, le contenu vidéo via le Web ou localement, les films DIVx et plus encore. Je pense que le manque d'applications comme xine et mplayer n'ajoute rien à cette installation, et ne fait que compliquer et frustrer les utilisateurs, en particulier les utilisateurs qui ne connaissent pas la compilation de programmes dans l'environnement Linux. XMMS est inclus mais son plug-in mp3 ne l'est pas. C'est malheureux. Tous les systèmes basés sur Windows peuvent lire des mp3 dans Windows Media Player prêt à l'emploi ; il en va de même pour la lecture de la plupart des AVI standard. Et en ce qui concerne les DVD sur une machine Windows, il est si facile d'installer WinDVD ou PowerDVD que c'est une évidence. Malheureusement, on ne peut pas en dire autant de Red Hat Linux 9.

Logiciel de gravure de CD

Par défaut, Red Hat 9 a maintenant une capacité de gravure de CD intégrée limitée (à condition que vous n'installiez pas Xcdroast), cela fonctionne bien et vous serez agréablement surpris (comme je l'ai été) lors de l'insertion d'un CD-R vierge qu'il ouvrira un nouveau dossier appelé ///burn où vous pourrez faire glisser et déposer les fichiers à graver sur un CD. Cependant, les utilisateurs expérimentés installeront probablement simplement leur logiciel de gravure de CD préféré et Xcdroast est inclus pour ceux qui le souhaitent.

Logiciel d'édition/visualisation graphique

Rien avec la facilité d'utilisation ou les fonctionnalités de Paint Shop Pro ou d'Adobe Photoshop n'est inclus, mais il existe certaines applications. GIMP est inclus et je l'ai utilisé pour capturer de nombreuses captures d'écran.

Logiciel d'appareil photo numérique

Vous pouvez brancher votre caméra USB et, avec un peu de bricolage, la faire fonctionner dans Red Hat 9, à l'aide de l'application Gtkam fournie. Cela a fonctionné pour moi avec mon Canon Powershot A20, mais j'ai trouvé qu'il était difficile de configurer et de récupérer mes photos. Cependant, la capacité est là (tant que votre appareil photo est pris en charge), c'est donc une bonne nouvelle.

La mise en réseau

Les interfaces graphiques de mise en réseau du système d'exploitation semblent avoir été mises à niveau et je ne sais pas si je suis convaincu que tout va pour le mieux. La configuration de la configuration Internet sans fil est beaucoup plus facile par défaut dans Red Hat 9, mais le passage d'un point d'accès sans fil à un autre (avec le changement des clés WEP le cas échéant et des SSID) pose des problèmes aux non-techniciens. Dans Red Hat 8.0, vous pouvez facilement activer ou désactiver eth1 (qui est ma carte réseau sans fil), mais cela me semble plus obscur dans Red Hat 9.

Il n'y a pas d'icônes apparentes pour la force du réseau ou d'ailleurs la connectivité sur la barre des tâches (comme vous le verriez sur une barre des tâches Windows), il me reste donc à utiliser un x-term connecté en tant que « su » pour vérifier l'état de ma connexion Internet via des outils en ligne de commande comme ifup eth1, ping host et ifconfig, et aussi simple que cela puisse paraître pour certains, ce n'est pas pour tout le monde.

En passant, (j'aime me connecter à mes boîtes Windows et les administrer à distance), je suis heureux de noter que rdesktop (http://www.rdesktop.org) a été mis à jour et est maintenant la version 1.2.0, c'est utile car le rdesktop par défaut qui a été inclus avec Red Hat 8.0 n'avait pas la capacité d'utiliser les ports non standard MSTSC (client Microsoft Terminal Services), (autre que le 3389 par défaut), donc cette version est idéale pour administrer votre Ordinateurs Microsoft Windows 2000/XP/.NET à distance, surtout si vous avez modifié le port de réception par défaut dans le registre.

Logiciel d'impression

CUPS est maintenant le logiciel d'impression par défaut et semble relativement simple et ressemble de manière frappante à l'équivalent du gestionnaire d'impression Windows. Je n'ai pas d'imprimante qui fonctionne donc je ne peux pas vraiment commenter son efficacité.

Logiciel serveur

Les inconditionnels de Linux profiteront bien sûr de la richesse des applications serveur incluses. Vous pouvez configurer votre boîte Red

Hat 9 pour être un serveur Web/serveur ftp avec une relative facilité. J'ai essayé l'Apache inclus et c'était très facile à installer, comme c'était le cas avec Red Hat 8.0. J'utilise Linux principalement sur mon ordinateur portable, donc les applications serveur sont un domaine que j'ai tendance à éviter en raison du manque de besoin. Toutes nos excuses, mais vous devrez attendre que quelqu'un d'autre approfondisse ce domaine de Red Hat 9. Il semble y avoir un meilleur support Samba, mais… vous devrez mettre à jour Samba pour inclure les derniers correctifs du versions de sécurité récentes

ici

.

Mise à jour du logiciel inclus.

Red Hat 9 est livré avec sa propre fonctionnalité de mise à jour et c'est cool. Très similaire à Windows Update, sauf que vous devez vous inscrire auprès de Red Hat en utilisant une adresse e-mail fonctionnelle. Cette adresse e-mail sera également interrogée régulièrement pour voir si elle est en ligne. Sinon (si vous ne répondez pas lorsqu'on vous le demande), votre capacité à mettre à jour cette machine via cet outil sera interrompue, mais cela peut être corrigé afin que ce ne soit pas la fin du monde. J'aime surtout la façon dont Red Hat gère ses fonctionnalités de mise à jour, en ce sens qu'il garde une trace de toutes vos machines, mais si vous avez de nombreuses machines, le service de base n'est peut-être pas la meilleure solution pour vous. Dans ce cas, vous devrez effectuer une mise à niveau vers les services Red Hat Network plus chers de Red Hat.

Gardez à l'esprit que l'utilitaire up2date ne met à jour que les programmes qu'il juge nécessaires pour des raisons de sécurité. Vous ne pouvez pas l'utiliser pour mettre à jour votre version d'OpenOffice par exemple.

D'accord, cela fait partie de ce qui est inclus. Comme je l'ai déjà dit, il y a trop de logiciels inclus pour être mentionnés ici, mais maintenant que nous avons une idée de ce qu'il y a, commençons à le configurer pour nos propres besoins.

Maintenant que vous êtes arrivé jusqu'ici, vous souhaitez probablement ajouter les fonctionnalités que vous considérez comme manquantes dans Shrike, soit cela, soit vous souhaitez simplement étendre ses possibilités. Ci-dessous, je vous donne quelques exemples de ce que j'ai fait pour que mon système soit opérationnel comme je le voulais. Vous êtes bien sûr libre de choisir la façon dont vous configurez votre propre installation, mais j'espère que cela vous donnera quelques idées.

Configuration du bureau.

Avant d'entrer dans les détails, vous devez probablement savoir que mon gestionnaire de fenêtres préféré dans Red Hat est le thème par défaut de Gnome Bluecurve. J'ai toujours aimé Gnome, et son implémentation par Red Hat est agréable et fluide à mon avis. Alors désolé pour les amateurs de KDE, cet article ne traite pas vraiment de KDE contre Gnome, il est censé vous donner une idée de ce à quoi ressemble réellement Shrike.

La première chose que je fais après avoir installé un nouveau système d'exploitation est de configurer le bureau selon mes goûts personnels, et avec Red Hat 9, c'était relativement facile à faire.

J'ai modifié les icônes, supprimé de nombreuses icônes par défaut (telles que OpenOffice et Evolution) dans la "barre des tâches" de Red Hat, de sorte que j'ai maintenant un accès rapide à mes icônes fréquemment utilisées, x-terminal, GAIM, xchat, gftp et moniteur de batterie. L'ajout d'une icône à la barre des tâches est un processus assez simple – cliquez sur l'icône Red Hat (menu Démarrer) et (dans cet exemple, nous ajouterons xchat) cliquez sur « Internet » suivi de « plus d'applications Internet ». Placez le curseur de votre souris sur xchat et faites-le glisser vers la barre des tâches où vous le souhaitez et relâchez. C'est ça. La fonctionnalité de glisser-déposer fonctionne assez bien dans Red Hat 9.

Que manque-t-il dans Gnome Bluecurve ? Oh oui, il n'y a toujours pas d'icône pour « afficher le bureau », je veux dire pourquoi ne peuvent-ils pas l'inclure dans Gnome, car la plupart des utilisateurs de Windows y sont habitués et c'est une icône très utile, alors pourquoi est-elle absente ? Vous pouvez en fait dupliquer la fonctionnalité du bouton manquant en appuyant sur CTRL+ALT+D et le tour est joué ! vous pouvez voir votre bureau. Appuyez à nouveau sur ces touches et toutes vos applications sont de retour là où elles étaient, je ne comprends pas pourquoi quelque chose d'aussi utile que cela n'est pas inclus par défaut dans la barre des tâches. Eh bien, il est en fait inclus mais il est caché à l'abri des regards. Vous devez cliquer avec le bouton droit sur la barre des tâches, choisir « ajouter au panneau », puis choisir « afficher le bouton du bureau ». S'il vous plaît, Red Hat, pouvez-vous envoyer le prochain système d'exploitation avec ce bouton dans la barre des tâches par défaut ?

Configurez GAIM pour utiliser votre compte MSN Messenger.

J'utilise MSN Messenger sur mes ordinateurs Windows et mes ordinateurs Red Hat Linux et c'est ma principale méthode de messagerie instantanée pour contacter mes amis et ma famille. Avoir la possibilité de l'utiliser à la fois sous Windows et Red Hat Linux est génial, j'ai donc inclus ces informations ici pour ceux d'entre vous qui ne le savent pas déjà.

Pour configurer GAIM afin qu'il fonctionne avec votre compte MSN Hotmail, cliquez sur le menu Démarrer de Red Hat/Internet/Messagerie instantanée et GAIM démarrera. une fois qu'il a démarré, cliquez sur les plug-ins, puis cliquez sur le bouton Charger. Choisissez le plug-in libmsn.so et cliquez sur OK. Cliquez maintenant sur Fermer, puis sur Comptes dans le menu principal de Gaim. choisissez AJOUTER et sélectionnez MSN comme protocole. Entrez les détails de votre compte Hotmail et c'est tout, la messagerie instantanée dans Red Hat 9.

Configuration du réseau sans fil.

Maintenant que mon ordinateur de bureau est configuré à ma guise, j'ai commencé à configurer ma carte réseau sans fil mini-pci à l'aide de l'utilitaire de configuration Internet intégré. Pour le configurer, cliquez sur Red Hat, choisissez « outils système » dans le menu et sélectionnez « Utilitaire de configuration Internet ». sans fil basé, donc c'était cool, est allé avec ça, a entré mon SSID et mon canal et a tapé ma clé WEP en texte brut.

C'était un changement agréable : maintenant, cette fois, je n'ai plus besoin de saisir la clé WEP en hexadécimal, à moins que je ne le veuille. J'ai maintenant le choix entre hexadécimal ou texte, et c'est bien car dans Red Hat 8.0, le champ de la clé WEP ne stipulait pas comment vous devez entrer la clé et dans quel format, maintenant c'est plus clair et aidera les gens à éviter les problèmes de WEP qui ne fonctionne pas correctement.

Après avoir entré ces informations, cela m'a informé que je devrais probablement redémarrer le service réseau, mais je l'ai ignoré et j'ai quand même essayé la mise en réseau. Je pouvais envoyer une requête ping à mon point d'accès sans fil, mais je ne pouvais pas effectuer de résolution DNS, alors en lisant les informations, j'ai redémarré. Après le redémarrage et la connexion à Gnome, le réseau sans fil fonctionnait correctement, j'étais donc prêt à partir.

Ajout de la fonctionnalité MP3 à XMMS.

La prochaine chose que j'ai essayé de faire était d'ajouter la fonctionnalité de lecture MP3 à XMMS. Dans Red Hat 8.0 et maintenant Red Hat 9 par défaut, lorsque vous essayez de lire un fichier MP3 dans Xmms, vous obtenez l'erreur suivante :-

'

En raison de licences de brevet et de conflits entre ces licences de brevet et les licences du code source de l'application, la prise en charge de MPEG-1/2 audio layer 3 (mp3) a été supprimée de cette application par Red Hat, Inc. Nous nous excusons pour la gêne occasionnée.

'

Pour rajouter cette fonctionnalité, accédez simplement à

Page de téléchargement de GuruLabs

et faites défiler jusqu'au plug-in XMMS MP3 pour Red Hat 8.0 et téléchargez

cette

.

Une fois cela fait, ouvrez un xterm et procédez comme suit :

su - root [appuyez sur Entrée]rpm -ivh xmms-mp3-1.2.7-13.p.i386.rpm [appuyez sur Entrée]Si tout se passe bien et que le processus rpm ressemble à ceci :Préparation…######## ##################################### [100%]1:xmms-mp3 ##### ####################################### [100%]Alors tout devrait être ok. Démarrez XMMS et vous pouvez maintenant lire des mp3.

Installation de Xine pour obtenir la fonctionnalité de lecture/visualisation de DVD/avi/mpg.

Faire fonctionner Xine était plus difficile et j'ai eu l'aide d'un gourou de Linux (merci Martin) pour m'aider avec cela. Nous avons besoin de quelques composants, je vais donc les lister et les lier tous ici. Cliquez sur chaque lien à tour de rôle, téléchargez les RPM et nous les installerons une fois que vous aurez les fichiers.

Alsa-lib

aalib

la renommée de la lib

flac

xvidcore

xine-libs

xine

Noter:

Nouvelle URL pour les bibliothèques ci-dessus :

ftp://ftp.freshrpms.net/pub/freshrpms/redhat/9/

Une fois que vous avez téléchargé tous ces rpms, ouvrez un x-terminal et un CD là où ils se trouvent.

su – root [appuyez sur Entrée]rpm -ivh alsa-lib-0.9.2-fr1.i386.rpmrpm -ivh aalib-1.4rc5-fr1.i386.rpmrpm -ivh libfame-0.9.0-fr1.i386.rpmrpm -ivh flac-1.1.0-fr1.i386.rpmrpm -ivh xvidcore-0.9.0-fr3.i386.rpmrpm -ivh xine-lib-1.0.0-fr0.beta8.2.i386.rpmrpm -ivh xine-0.9.19 -fr1.i386.rpm

Une fois terminé, cliquez sur le bouton Démarrer de Red Hat, cliquez sur « Exécuter le programme… », tapez « xine », puis cliquez sur « Exécuter ». Si vous souhaitez ajouter une belle icône Xine à votre menu gnome, obtenez

cette

et comme su (superutilisateur) faire

rpm -ivh gxine-0.3.1-fr1.i386.rpm

Configuration de Mozilla 1.2.1

C'était mon domaine le plus frustrant dans Red Hat 9, car la navigation sur Internet est si importante et une tâche si quotidienne. J'ai essayé d'installer le plug-in Sun JVM (en tant que root) et même s'il s'est bien installé, lorsque je me suis connecté localement, il n'y avait aucune mention dans les "plug-ins" de mon plug-in récemment installé même s'il était répertorié très clairement dans Mozilla en étant connecté en tant que root. J'ai eu la même expérience avec l'installation du plug-in Shockwave Flash et, parallèlement à cela, je l'ai trouvé (Mozilla 1.2.1) suspendu à une nouvelle installation lors de la visualisation des préférences. Pas bon.

Après quelques nuits de frustration à essayer de le réparer (et je ne suis en aucun cas un gourou de Linux), j'ai abandonné et installé Mozilla 1.31.

Une fois que j'ai installé la dernière version de Mozilla, tous mes problèmes de plug-in ont immédiatement disparu et les choses se sont déroulées sans problème, donc pour être bref, si vous rencontrez des difficultés avec Mozilla 1.2.1, ne vous embêtez pas, passez simplement à la dernière version et l'installation de plug-ins pour cela fonctionnera aussi facilement qu'avec la version Red Hat 8.

Ceci, bien sûr, est la question qui préoccupe beaucoup de gens et la réponse n'est pas facile. Tout ce que je peux recommander, c'est que si vous avez déjà une installation solide et fonctionnelle de Red Hat 8.0 sur votre ordinateur, il n'y a probablement aucune raison impérieuse de mettre à niveau. Toutes les fonctionnalités de cette version sont plus ou moins présentes dans celle-ci. Red Hat 9 est plus raffiné, en particulier dans le menu Démarrer (et c'est un avantage certain) et les applications de support, cependant, il manque encore de punch important pour se séparer des versions précédentes de la même manière que Red Hat 8.0 s'est séparé de, disons, Red Hat 7.3. Où sont les fonctionnalités de gestion de l'alimentation qui tuent ? Tu sais ce que je veux dire…

Cependant, si vous achetez du nouveau matériel même au cours des derniers mois (en particulier du matériel basé sur un ordinateur portable) et que vous souhaitez installer une distribution Linux vraiment agréable, propre et assez simple à utiliser, je n'aurais aucun problème à recommander Red Hat 9. Dans En fait, je peux le dire tout de suite : passez à Red Hat 9, ça vaut le coup.

Il prend en charge la plupart des chipsets vidéo embarqués Intel avec lesquels Red Hat 8.0 a eu du mal (limitations du bios de 1 Mo vous obligeant à corriger XFree86 et plus…), c'est donc un gros bonus. En outre, il existe une prise en charge supplémentaire du matériel et du chipset dans cette version, il est donc assez sûr de dire que cette installation s'exécutera sur votre ordinateur s'il s'agit d'un nouvel ordinateur portable basé sur Intel (indice : Centrinos). Je ne peux pas garantir les options sans fil incluses sur ces nouveaux ordinateurs portables, mais j'ai bon espoir et assez confiant que les pilotes arriveront bientôt pour toutes les nouvelles cartes sans fil a/b/g qui ne sont pas actuellement prises en charge.

Les joueurs Nvidia peuvent être déçus par cette version de Red Hat, cependant, ils étaient déçus par la dernière, jusqu'à ce que les pilotes 3D accélérés sortent de nVidia, donc je suppose que c'est un jeu d'attente.

La décision de passer à Red Hat 9 vous appartient. Vous pouvez, comme moi, l'essayer sur un système de test vierge et voir s'il correspond à vos besoins, et je pense que vous en tirerez un bon coup. Cependant, si vous venez directement du camp Red Hat 8.0, vous risquez d'être déçu par le manque de différenciation apparente évidente entre les deux produits. Il faut creuser un peu pour voir les différences mais dans l'ensemble ça vaut le coup. J'ai mis à niveau deux boîtes de Red Hat 8.0 vers Red Hat 9 pour voir à quoi cela ressemblait, et cela a bien fonctionné sur les deux machines, mais cela a également cassé une partie de ce que j'avais installé sur ces systèmes, par exemple, Synaptic ne fonctionne plus maintenant , et Wine semble également avoir piqué du nez. Cependant, sur les boîtiers que j'ai mis à niveau, Xine et XMMS n'avaient pas besoin d'être reconfigurés, donc c'était cool, mais, et c'est un gros mais, Mozilla a été mis à niveau (oui, j'ai utilisé Mozilla 1.0 - si ce n'est pas cassé, ne t le réparer) à 1.2.1 et cela a effacé tous mes plug-ins précédemment installés. Les utilisateurs de Fluxbox seront ravis de noter que si Fluxbox est installé sur une installation Red Hat 8.0, cette mise à niveau de cette machine à l'aide de l'option de mise à niveau n'affectera pas Fluxbox et vous y aurez toujours accès dans le gestionnaire de session sur l'écran de connexion.

Sur la base de ce que j'ai trouvé avec mes tests sur un système vierge (un avec lequel je pouvais jouer à ma guise), j'ai déjà déplacé mes deux machines basées sur Linux (toutes deux Windows XP/Red Hat à double démarrage) de 8.0 à 9 et je suis content de l'avoir fait.

Le choix, comme on dit, vous appartient.

Par Niall C. Brady

http://anyweb.kicks-ass.net